Bac pro Accompagnent Soins et Services à la Personne

Le titulaire du baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne possède les compétences nécessaires pour travailler auprès de familles, d’enfants, de personnes âgées ou de personnes handicapées. Sa mission : les assister dans tous les gestes de la vie quotidienne et les aider à maintenir leur vie sociale. Dans le cadre de ces activités, il est amené à collaborer avec les professionnels de santé, des travailleurs sociaux et des partenaires institutionnels.

L’option « à domicile » prépare plus spécifiquement à exercer directement au domicile des personnes ou dans des logements collectifs. Le diplômé peut être employé par des associations, des collectivités, des entreprises, ou des particuliers. Dans certaines structures, il peut encadrer une petite équipe de professionnels chargés de ces interventions.

Enseignements professionnels

  • Nutrition-alimentation : régimes alimentaires, comportements alimentaires, qualité des aliments.
  • Services à l’usager : entretien de l’environnement de la personne, préparation des repas, gestion et organisation familiale (gestion du budget, des documents administratifs…).
  • Ergonomie-soins : hygiène professionnelle, techniques de soins d’hygiène et de confort (aide à la toilette, habillage, aide à la prise de médicaments…).
  • Animation-éducation à la santé : maintien de l’autonomie et de la vie sociale (activités en groupe), animation de réunions de travail.
  • Sciences médico-sociales : personnes aux différentes étapes de la vie et réponses institutionnelles (politique de santé publique, besoins des personnes aux différents âges), méthodologie d’intervention (projet individualisé, éthique et déontologie, qualité, travail en équipe), communication professionnelle, gestion d’équipe.
  • Biologie et microbiologie appliquée : système locomoteur, système immunitaire, maladies génétiques…

Sous statut scolaire, l’élève effectue des stages d’une durée totale de 22 semaines réparties sur les 3 années du bac pro. Ces stages doivent être effectués dans des lieux complémentaires en termes de publics accueillis et de types de structures, parmi lesquels : les structures sociales ou médico-sociales accueillant des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées, les structures d’accueil collectif de la petite enfance (écoles maternelles, crèches…), le domicile privé de personnes, les structures ou associations d’aide à domicile, les services de soins infirmiers à domicile.

Avec un bon dossier et une mention (« bien » ou « très bien »), les bacheliers peuvent envisager de continuer par :

  • Un BTS ESF ( économie sociale et familiale) ou un BTS SP3S (services et prestations  des secteurs sanitaire et social).
  • Un concours d’entrée en écoles d’éducateur de jeunes enfants ou spécialisé avec une bonne préparation.
  • Un concours d’aide soignant ou d’auxiliaire de puériculture, mais ces derniers sont d’un niveau V, inférieur au niveau IV du bac pro. Il existe aujourd’hui une équivalence entre les enseignements modulaires de ces formations. Pour la formation d’aide-soignant, les bacheliers pro ASSP sont reçus sur entretien et n’ont que 3 modules (sur les 8) à valider, soit 4 à 5 mois de formation. En formation d’auxiliaire de puériculture, ils n’ont que 4 modules à valider (sur les 8).
  • Autre voie possible : le DE d’accompagnant éducatif et social qui propose trois spécialités « accompagnement de la vie en structure collective« , « accompagnement de la vie à domicile » et « accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire« , qui forme plus spécifiquement à accompagner des élèves en situation de handicap. Ce dernier est également de niveau 5, inférieur à celui du bac Pro.  Les titulaires du Bac Pro et de sa certification intermédiaire – le BEP Accompagnement, soins et services à la personne – bénéficient d’allègements et de dispenses de formation 
Fermer le menu